Aéroport de Bâle-Mulhouse : nouvelle année faste pour le fret

À l’aéroport de Bâle-Mulhouse, le trafic a progressé d’un peu plus de 10 %, jusqu’à faire renouer le fret avec ses meilleures années sur place. Le cargo (+ 40 %) a été le moteur de la croissance.

 © EuroAirport

Le fret à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, l’an dernier, a été aussi performant que le transport de passagers qui a augmenté de près de 8 % pour signer un nouveau record de 7,9 millions de voyageurs. Le trafic de marchandises, lui, a progressé de 10,8 %. Son volume grimpe à 112.300 tonnes ce qui le fait renouer avec ses grandes heures du début des années 2000. Porté par la conjoncture, le résultat est d’autant plus notable que c’est le fret avionné, cœur de métier de tout aéroport, qui devient le moteur. En 2016 déjà, il avait dépassé pour la première fois depuis quinze ans le fret camionné. L’écart s’est creusé en sa faveur en 2017, sa part grimpe désormais à 57 % du total. Plus particulièrement, le tout cargo monte en puissance. « Il apporte le grand motif de satisfaction de 2017, grâce notamment aux développements d’Emirates SkyCargo (Dubaï) et Qatar Airways (Doha) », observe Matthias Suhr, directeur de l’EuroAirport Bâle-Mulhouse. Trois autres compagnies sont actives sur ce segmen : Korean Air, Iberia (vers Madrid) et Turkish Airlines. Ainsi, le cargo a bondi en un an de 40 %, à 17.400 tonnes.

Source : L’Antenne 19 janvier 2018

FRET AERIEN : Croissance de l’Aéroport de Paris-Vatry

L’aéroport de Paris-Vatry a profité de la montée en puissance d’un trafic de transit et du retour des vols réguliers fin 2017 pour réaliser un solide exercice. La barre des 20 000 tonnes de fret pourrait, à nouveau, être franchie cette année.

 Source : Actu-Transport-Logistique.fr