Fret aérien : le trafic mondial a progressé de 9 % en 2017

 Crédit photo Lufthansa

Les compagnies aériennes européennes ont particulièrement bien tiré leur épingle du jeu avec une croissance du trafic de 11,8 % et une progression de 2,4 points du coefficient de remplissage (46,4 %).

Le trafic mondial de fret aérien a bondi de 9 % l’an dernier, révèle l’Association du transport aérien international (IATA), en se félicitant également de la hausse des recettes unitaires et des coefficients de remplissage.

Du jamais vu depuis 2010. Après des années noires, le fret aérien mondial enregistre en 2017 un véritable rebond, avec une augmentation de trafic de 9 %. Un chiffre nettement supérieur à la croissance de 2016 (+ 3,6 %), mais aussi au rythme de progression du commerce mondial (+ 4,3 %).

Source : Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 05.02.2018

Aéroport de Bâle-Mulhouse : nouvelle année faste pour le fret

À l’aéroport de Bâle-Mulhouse, le trafic a progressé d’un peu plus de 10 %, jusqu’à faire renouer le fret avec ses meilleures années sur place. Le cargo (+ 40 %) a été le moteur de la croissance.

 © EuroAirport

Le fret à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, l’an dernier, a été aussi performant que le transport de passagers qui a augmenté de près de 8 % pour signer un nouveau record de 7,9 millions de voyageurs. Le trafic de marchandises, lui, a progressé de 10,8 %. Son volume grimpe à 112.300 tonnes ce qui le fait renouer avec ses grandes heures du début des années 2000. Porté par la conjoncture, le résultat est d’autant plus notable que c’est le fret avionné, cœur de métier de tout aéroport, qui devient le moteur. En 2016 déjà, il avait dépassé pour la première fois depuis quinze ans le fret camionné. L’écart s’est creusé en sa faveur en 2017, sa part grimpe désormais à 57 % du total. Plus particulièrement, le tout cargo monte en puissance. « Il apporte le grand motif de satisfaction de 2017, grâce notamment aux développements d’Emirates SkyCargo (Dubaï) et Qatar Airways (Doha) », observe Matthias Suhr, directeur de l’EuroAirport Bâle-Mulhouse. Trois autres compagnies sont actives sur ce segmen : Korean Air, Iberia (vers Madrid) et Turkish Airlines. Ainsi, le cargo a bondi en un an de 40 %, à 17.400 tonnes.

Source : L’Antenne 19 janvier 2018

FRET AERIEN : Croissance de l’Aéroport de Paris-Vatry

L’aéroport de Paris-Vatry a profité de la montée en puissance d’un trafic de transit et du retour des vols réguliers fin 2017 pour réaliser un solide exercice. La barre des 20 000 tonnes de fret pourrait, à nouveau, être franchie cette année.

 Source : Actu-Transport-Logistique.fr

Satisfaction des stagiaires

En fin de formation, nos stagiaires donnent chacun une note de satisfaction sur la qualité de la formation qu’ils ont suivie au sein de notre organisme (les notes portant sur 8 critères*). Voici les moyennes générales attribuées sur nos dernières sessions de formation :

  • Session effectuée
  • Novembre 2017
  • Note attribuée
  • 8,63 /10

*Critères de notation : Conception du programme, Rythme de progression, Adaptabilité aux besoins, Relations avec formateur, Vie du groupe, Conditions matérielles, Utilité globale, Adéquation avec l’attente du stagiaire

Le trafic mondial de fret des compagnies aériennes a augmenté de 10,4 % au premier semestre 2017.

Le fret aérien mondial connaît une véritable embellie. Selon les chiffres publiés par l’IATA (Association du transport aérien international) pour le premier semestre 2017, le trafic a progressé de 10,4 %, comparé aux six premiers mois de 2016. « Il s’agit de la plus forte hausse pour un premier semestre depuis le rétablissement du secteur du fret qui a suivi la crise financière mondiale de 2010, et ce résultat représente près du triple de la croissance moyenne de 3,9 % observée au cours des cinq dernières années », se réjouit l’IATA. Autre bonne nouvelle : cette progression du trafic est supérieure à celle des capacités, ce qui influence positivement le coefficient de remplissage et les recettes unitaires.

Des métiers de pointe

Le transport de fret par voie aérienne est incontournable, et répond aux exigences actuelles des marchés mondiaux.

Les Intégrateurs et Expressistes :

FedEx, avec une flotte mondiale de 660 avions, ses 300.000 salariés, sans compter les camions, son hub européen à Roissy, FedEx possède le deuxième plus grand parc d’avions de la planète après celui de Delta Airlines. Son chiffre d’affaires dépasse les 40 milliards de dollars.
En France, FedEx a ouvert 19 agences depuis Octobre 2011. Grâce aux 36 agences exploitées par FedEx Express France (ex-TATEX, société française qui a été acquise par FedEx en Juillet 2012), la compagnie compte maintenant un total de 68 sites en France. (source : France Info – 21 avril 2013)

UPS Airlines, est également un acteur important du fret aérien, avec une flotte de plus de 268 appareils tout cargo. C’est le deuxième opérateur américain derrière Fedex.

DHL fait partie de Deutsche Post DHL, leader mondial du transport et de la logistique. DHL dispose d’un réseau international, dans plus de 220 pays et territoires et près de 285 000 collaborateurs dans le monde. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaire de plus de 55 milliards en 2013.

DHL dispose d’une flotte de 420 avions (opérant en propre ou pour le compte de DHL). En France, c’est environ 12 700 collaborateurs, près d’un million de m² d’entreposage.

Communiqué de presse du 02 avril 2014 :

DHL Global Forwarding, le spécialiste aérien et maritime de Deutsche Post DHL, renforce significativement et durablement son activité sur l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Aéroports de Paris, aménageur du terrain, et Goodman, investisseur-développeur de ce projet, ont ainsi signé un bail à construction de longue durée permettant à Goodman de développer 16 000 m² d’entrepôt et de bureaux destinés à l’activité cargo aérien de DHL.

Jean-Claude Levi, Président de DHL Global Forwarding France indique :
 » Afin de gérer l’accroissement important de nos volumes aériens, nous avons en effet souhaité nous relocaliser sur l’aéroport Paris-CDG. Nos nouvelles infrastructures sécurisées vont nous permettre d’optimiser notre performance opérationnelle et ainsi répondre encore mieux aux demandes de nos clients. Par ailleurs, nous allons profiter de cette relocalisation pour réaliser des investissements spécifiques dédiés à différents secteurs de l’industrie tels que le luxe et la pharma. Notre objectif premier est la satisfaction de nos clients, mais nous n’oublions pas nos collaborateurs dont les conditions de travail en terme de sécurité et d’ergonomie seront renforcées. »
Goodman scindera la livraison du projet en deux phases, avec dans un premier temps la mise à disposition de l’entrepôt de 12.000 m² fin août 2014 et, dans un second temps, la livraison des 4.000 m² de bureaux prévue fin 2014. Cette nouvelle plate-forme logistique aéroportuaire de 16.000 m² permettra à DHL Global Forwarding de concentrer l’ensemble de ses activités de transit aérien et de disposer à terme d’un accès direct aux pistes.

Edouard Mathieu, Responsable du Développement Immobilier d’Aéroports de Paris ajoute :
 » Après DB-Schenker, Kuehne+Nagel et Bolloré Logistics, c’est au tour de DHL Global Forwarding d’implanter à long terme son exploitation sur l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, démontrant une fois de plus l’attractivité et l’efficacité opérationnelle de notre plateforme. Cette nouvelle étape dans l’accueil des leaders mondiaux du traitement du fret aérien sur la zone Cargo, renforce aussi la compétitivité de l’aéroport et témoigne d’une volonté forte d’Aéroports de Paris d’accompagner les mutations rapides et les besoins de ses clients. »

Nouvelle aérogare de fret à Roissy CDG :

En service depuis avril 2013, la nouvelle aérogare fret de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle (nommée GB3) offre une capacité de traitement annuelle de 120 000 tonnes. Elle accueille deux opérateurs majeurs : le logisticien Kuehne+Nagel et l’agent de handling Worldwide Flight Services (WFS).

Située en zone Sud-Ouest de l’aéroport, elle se compose de 13 500 m2 d’entrepôts et de 4 300 m2 de bureaux. Elle dispose, en outre, d’un parc de stationnement de 500 places sur quatre niveaux. Avec cette nouvelle réalisation, la zone de fret de Paris-Charles de Gaulle comprend désormais env. 500 000 m2 de bâtiments.

(source : Actualités WK-Transport Logistique juin 2013)

Perspectives de marché en hausse pour les vingt prochaines années

Au cours des vingt prochaines années, le marché aérien mondial connaîtra un essor conséquent : d’ici 2031, la croissance du fret aérien devrait atteindre 4,9%.

Selon Airbus, la flotte d’appareils tout-cargo devrait connaître une croissance de 82%.

(source : Editorial du Fret aérien pratique – Edition 2014)

Emplois et croissance des Aéroports :

ROISSY/ORLY : Avec ses plateformes de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, Aéroports de Paris est leader en Europe et au 7ème rang mondial pour le fret aérien (y compris le courrier) avec près de 2,3 millions de tonnes de fret et courrier traitées en 2012, dont 2,2 millions sur Paris-Charles de Gaulle.

Avec 600 000 m² de bâtiments et 80 postes avions spécialement dédiés au fret, l’aéroport Paris-Charles de Gaulle est une plate-forme incontournable qui accueille tous les principaux acteurs internationaux et abrite le hub européen de FedEx et de la Poste. Le cargo (fret) à Paris-Charles de Gaulle génère plus de 15 000 emplois directs et plus de 40 000 emplois indirects.

(source : ADP)