Bonne dynamique de l’aéroport Marseille Provence

Les lancements successifs en fin d’année de deux fréquences hebdomadaires tout cargo vers Alger ont donné de nouvelles perspectives de développement pour la plateforme. La première est opérée depuis début octobre par Icar Aviation en partenariat avec Air Algérie, premier opérateur de fret traditionnel à Marseille (1.905 t, – 8,5 %). La seconde, lancée en propre par la compagnie nationale algérienne mi-décembre avec le même avion, a du mal à observer une régularité des escales. Les deux services ont cumulé quelque 200 tonnes depuis l’automne.

Sur l’ensemble de l’année, la progression est de 0,9 % (50.443 t) pour l’express et de 1,4 % (6.252 t) pour le fret traditionnel. DHL, le premier opérateur express de la plateforme, a progressé de 2 % (15.130 t), FedEx et TNT de 1,3 % (10.861 t) et UPS de 8,1 % (10.644 t).

Jean-Marc Boutigny, responsable fret de l’aéroport Marseille-Provence, rappelle qu’au cours de l’année, « les blocs 50 & 60 ont été refaits, agrandis et modernisés pour 10 millions d’euros, permettant une meilleure ergonomie dans le traitement des avions cargo gros porteurs ». Il évoque aussi la sécurisation de la zone de fret traditionnel pour 200.000 euros et l’agrandissement du parvis de DHL « afin d’optimiser ses opérations routières ». Il se félicite d’avoir vu trois transitaires s’implanter en zone de fret ou à proximité (TASS, SBO Négoce et Maurice Ward), ainsi qu’un assistant piste (Marignane Assistance).

Source : L’antenne 18 janvier 2019