L’acheminement des vaccins contre la Covid-19 qui s’organise dans le ciel mondial clôture une année 2020 marquée par un renouveau du fret aérien dans les stratégies des compagnies.

La crise sanitaire de 2020 marque sans aucun doute un retour en grâce du fret aérien dans les stratégies des compagnies mondiales. Certaines d’entre elles ont rapidement admis que la reprise du trafic passagers serait lente – on parle de 2024 pour retrouver le niveau de 2019.

L’Iata estime que plus de 1.000 vols quotidiens seront nécessaires pendant deux semaines pour livrer la première vague de doses de vaccins dans le monde entier, via 8.000 gros-porteurs.

À Paris-Charles-de-Gaulle, qui compte plus de 3.500 m² d’entrepôts de stockage des produits thermosensibles entre + 2 °C et + 8 °C, plusieurs membres de l’association Air Cargo France (Acfa) sont certifiés. L’Acfa qui regroupe les professionnels du fret sur la plateforme a entamé une réflexion pour « accroître la rapidité et la sécurité du traitement des flux de vaccins ». Ses membres cherchent notamment à accélérer le temps de transit des doses entre les camions et les avions, ainsi que les procédures de dédouanement.

(source : L’Antenne 7 Décembre 2020)