Sans avions passagers, Clasquin a dû jouer le rôle d’une compagnie aérienne pour affréter des avions destinés exclusivement au fret. Outre le plus gros avion du monde, l’Antonov 225 pour acheminer du matériel médical, le commissionnaire de transport a eu recours à d’autres appareils pour transporter des pièces pour des chaînes industrielles indispensables.

En ce début de troisième trimestre, Clasquin note un retour à la normale au niveau aérien (avec des marges moins importantes) malgré l’absence persistante de beaucoup de longs courriers.

(source : L’Antenne 1er septembre 2020)