Le transport de marchandises par voie aérienne a dépassé son niveau d’avant la crise sanitaire et constitue l’une des rares lueurs d’espoir pour les compagnies.

« La demande pour le fret aérien ne fait pas que se remettre de la crise pandémique, elle est en train de croître », a noté la semaine dernière le directeur général de l’Association internationale du transport aérien (Iata), Willie Walsh. En février, les niveaux de fret transportés en tonnes-kilomètres ont ainsi dépassé de 9 % ceux de 2019, selon l’organisation. Un contraste saisissant avec la situation côté passagers pour laquelle le trafic atteignait péniblement en février un quart des niveaux d’avant la pandémie.

(Source : L’Antenne – 16 Avril 2021)