Le nouveau hub aérien de DHL Express France a été inauguré le 5 octobre. « Il s’agit de l’investissement le plus important réalisé en France par DHL Express », fait remarquer Philippe Prétat, PDG de la filiale française de l’expressiste, soit 170 millions d’euros.
À cette somme s’ajoutent les 10 millions dépensés par Aéroports de Paris pour viabiliser son terrain de 91.000 m2 et construire ce bâtiment certifié Breeam « Excellent », qui fait l’objet d’un bail de vingt-quatre ans.

« Les volumes de DHL Express France ont progressé de 7,5 % en moyenne par an sur les trois dernières années soutenus par l’e-commerce transfrontalier et les flux BtoC. Nos activités enregistrent une progression de 16,5 % sur les huit premiers mois de l’année 2021 portées par la reprise des échanges BtoB ». D’ici 2025, l’expressiste table sur une croissance annuelle de 8 %. De 45 % cette année, la part des flux BtoC « s’élèvera entre 55 et 60 % en 2025 ».

Avec de possibles extensions, les nouvelles installations parisiennes de DHL Express ont été dimensionnées pour absorber cette évolution. Sa chaîne de tri peut traiter jusqu’à 38.000 colis et flyers par heure sur une surface d’exploitation à plusieurs niveaux de 32.000 m2. Le long et autour de cette chaîne, dix scanners à rayons X, 700 caméras, un système de détection automatique des colis dédouanés et soixante-uns quais ont été aménagés.

Porte aérienne et terrestre

Ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le site mobilise 720 personnes et est l’origine de 240 nouveaux emplois. Il est connecté chaque jour au réseau aérien international de DHL Express par quatorze vols, opérés avec la flotte du groupe, plus trente-huit vols commerciaux. Ce réseau aérien est complété par des liaisons routières nationales et avec plusieurs pays européens.
En France, le nouveau hub de Paris-CDG fonctionne en synergie avec deux autres plateformes aériennes, basées à Marseille-Provence et à Lyon-Saint-Exupéry, et quarante-six agences. Au cours des six dernières années, DHL Express France déclare un investissement de 80 millions d’euros sur ce réseau.

(source : L’Antenne – 05 Octobre 2021)